Baboume

Je suis Baboume, depuis longtemps…

… depuis que mes parents m’ont donné ce surnom, quelques années après ma naissance, en 1949. Avant de savoir parler, je passais continuellement mon doigt sur la bouche en faisant « baboum, baboum, baboum … ».
A part ma proche famille et Orso, très rares sont ceux qui m’appellent encore ainsi aujourd’hui.

Si vous faites un peu de calcul, vous constaterez qu’au moment où j’écris ces lignes, je vais sur mes 65 ans. Au moment où vous les lirez, je ne serai peut-être plus là.

Il y a de la vanité dans ces lignes. Mais sans beaucoup d’illusions quand même. Je suis convaincu depuis longtemps d’appartenir aux poubelles de l’histoire et que mon existence n’a guère plus d’importance que celle de notre Terre au regard des milliards de soleils qui composent des milliards de galaxies du cosmos.

Je vous avais bien dit qu’il y avait de la vanité. Et ce n’est pas fini.